Solanum lycopersicum L. (Solanacées)

Lycopersicum esculentum L. : ancien nom

Ha la reine du potager ! Il y a tellement de choses à dire sur la culture de la tomate que je vais essayer d’aller à l’essentiel. N’hésitez pas à lire ou relire mon livre numérique sur le sujet. Même si ma pratique a évoluée et s’est affinée depuis sa parution en 2012.

Climat

La tomate est un légume originaire d’Amérique latine, sa culture est récente en Europe, on a commencé à la cultiver dans les potagers à partir du XIXème siècle. Pourquoi je vous dis cela ? Car c’est une culture ‘peu adaptée’ à nos conditions climatiques car très sensible à certaines maladies dont le mildiou.

Elle viendra mieux et demandera moins de vigilance dans le Midi et il serait totalement absurde de vous dire de ne pas la cultiver ailleurs ! Pour réussir la reine du potager il faut la chouchouter et tricher (un peu) sur les conditions climatiques les moins favorables. C’est ce que nous allons voir…

Sol

Tout type de sols mais préfère des sols légers en climats froids. Le sol doit être très riche en matières organiques.

Choisir vos variétés

Devant le nombre vertigineux de variétés je dois (malheureusement) vous proposer ici une liste peu exhaustive de la diversité possible et proposée par les grainetiers bios.

Je fais donc le choix de vous proposer des valeurs sures plutôt que de l’originalité. Même si ces « valeurs sures » sont déjà originales comparé à la tomate « classique » que l’on trouve au supermarché.

Tomates rouges

Photos (source : grainetiers) Variétés Caractéristiques Où la trouver ?
 roma

Roma

Syn : Roma Paste

Rouge, oblong.

Chair ferme.

Résistante au Fusarium

Croissance déterminée

Idéale pour la transformation.

  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Graines del Pais
  • Le Biau Germe
  • Baumaux
 Glacier Gros fruits rouges vifs, lisses.
Très ancienne variété.
  • Germinance
  • Le Biau Germe
  • Aurélien (je vous l’offre sur demande, semences de 2015)
 merveille-des-marches  Merveille des marchés

Fruit de taille moyenne, rond et lisse.

Variété de saison

Croissance indéterminée

  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Le Biau Germe
 coeur-de-boeuf-de-nice  Cœur de Bœuf de Nice  Fruits de 200 à 300 g d’excellente saveur. Croissance indéterminée.
  • Kokopelli
 saint-pierre  Saint Pierre

Rouge, taille moyenne

Chair ferme

Bonne saveur

Très bonne productivité

Croissance indéterminée

Résiste bien aux maladies

=> Classique, mais efficace !

  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Le Biau Germe
  • Baumaux (le moins cher)
 des-andes

Des Andes

Syn : Andine Cornue

Poivron des Andes

Rouge, fruit allongés et pointus Taille moyenne à grande

Très bonne saveur, peu de graines et de jus

De mi-saison

Croissance indéterminée

  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Le Biau Germe (le moins cher)
  • Baumaux
 teton-de-venus Téton de Venus En forme de cœur avec une belle pointe.
Chair dense, avec peu de graines. Excellente saveur prononcée
de tomate.Plant assez chétif, à feuilles retombantes. Production médiocre.Variété de saison
Croissance indéterminée
  • Kokopelli
  • Baumaux

NB : La Coeur de Boeuf est un type de tomate. Il existe de nombreuses variétés. Ici j’ai présenté la coeur de Boeuf de Nice, vous pourrez par exemple trouver (chez kokopelli) la Coeur de Boeuf Russe,  la Coeur de Boeuf Slankard, la Coeur de Boeuf Sweet Heart, la Coeur de Boeuf Yasha Yougoslavian etc…

Tomates roses

Photos Variétés Caractéristiques Où la trouver ?
OLYMPUS DIGITAL CAMERA German Red Strawberry

Rose rouge, à la forme d’une fraise, de grande taille

Bonne saveur fruitée

Chair dense et juteuse

Croissance indéterminée

Moyenne productivité

De mi-saison, voir tardive

  • Kokopelli
 rose-de-berne Rose de Berne

Rose rouge, de taille moyenne

Chair juteuse, peau fine

Bonne saveur sucrée et parfumée

Bonne productivité

De mi-saison

Croissance indéterminée

=> Superbe et incontournable pour de bonnes salades d’été !

  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Le Biau Germe
  • Baumaux
 olirose-de-saint-domingue  Olirose de Saint Domingue

Fruit rose à rouge, ovale, d’environ 40 à 50 g. Chair ferme, agréable et sucrée.

Bonne productivité
Variété précoce
Croissance indéterminée

  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Graines del Pais
  • Baumaux
 brandywine-pink

Brandywine

Syn : Brandywine Pink

Notez qu’il existe une multitude de variétés dont le nom commence par Brandywine

Gros fruits charnus type chair de boeuf (jusqu’à 1 kilo) de couleur rose-rouge, légèrement côtelée, de bonne saveur

Variété de saison
Croissance indéterminée

  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Le Biau Germe
  • Baumaux
 gregory-altai  Grégory Altaï

Grosses tomates roses foncées, charnues, de bonne saveur.

Variété précoce.
Croissance indéterminée.

  • Kokopelli
  • Germinance
  • Graines del Pais

Tomates autres couleurs

Photos (source : grainetiers) Variétés Caractéristiques Où la trouver ?
 summer-cider

Summer cider

Syn. Summer cider Apricot

Jaune, de grande taille, type « beefsteak »

Tardive

Feuillage pomme de terre

Excellente saveur !

Croissance indéterminée

Productivité moyenne

=> Excellente tomate mais assez sensible aux maladies

  • FDSM
  • Baumaux
 yellow-stuffer Yellow Stuffer Fruits jaunes de taille moyenne (75-100 grammes) au goût légèrement acide
Variété de saison
Croissance indéterminéeBonne productivitéSuperbe tomate pour faire des tomates farcies
  • Baumaux
 noire-de-crimee  Noire de Crimée

Fruit noir, rond, lisse de taille moyenne à la saveur douce et sucrée.

Croissance indéterminée
Variété de saison

Peu vigoureuse (petit plant). Sensible à l’éclatement.

Vraiment une excellente tomate

  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Le Biau Germe
  • Baumaux
 orange-queen  Orange Queen

Fruit orange, rond à la chair dense jaune orangée juteuse et douce

croissance indéterminée

  • Ferme de Sainte Marthe
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Baumaux
 banana-legs Banana Legs Fruit jaune, allongé de petite taille, un peu pointu à la saveur peu exceptionnelle
Variété de saison
Croissance déterminéeA utiliser plutôt en sauceCréation de Tom Wagner
  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Baumaux
Green Zebra Création de Tom Wagner
 white-wonder White Wonder Fruit de couleur jaune pâle, de taille moyenne, légèrement côtelé, à la saveur douce et un peu acide
Variété de saison
Croissance indéterminée
  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Baumaux
 ananas Ananas

Fruit de couleur allant du jaune au rouge à la saveur excellente, parfumée et légèrement acidulée.

Variété tardive
Croissance indéterminée

Peu adapté aux régions fraîches (cultiver en serre)

  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Le Biau Germe
  • Baumaux
 tonnelet Tonnelet

Rouge striée de jaune, de taille moyenne, ovale à la chair ferme

De mi-saison

Croissance déterminée

Très bonne productivité

Idéale pour faire de la tomate séchée

  • Kokopelli

Tomates cerises

Photos (source : grainetiers) Variétés Caractéristiques Où la trouver ?
 brown-berry  Brown Berry

Rouge foncé voir marron, de bonne taille pour un type cerise (3 cm de diamètre)

Excellente saveur, sucrée

Croissance indéterminée

Très bonne productivité

=> Franchement, pas de déception possible !

Elle fait l’unanimité lors de dégustations entre amis ou dans la famille

  • FDSM
  • Baumaux
  • Aurélien (je vous l’offre sur demande, semences de 2013)
 miel-du-mexique  Miel du Mexique Fruit rouge à la chair douce, acidulée et sucrée de bonne saveur
Très bonne productivité, plant très vigoureuxDe saisonCroissance indéterminée
  • Kokopelli
  • Ferme de Sainte Marthe
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Le Biau Germe
  • Baumaux
 isis-candy-cherry  Isis Candy Cherry

Fruits bigarrées de jaune, orange et rouge à la saveur sucrée et parfumée

De saison
Croissance indéterminée

  • Kokopelli

Culture

Exposition :

Soleil, soleil, soleil !

Moitié Nord de la France et climat de montagne, au pied d’un mur exposé sud lui sera favorable

Semis

Note : La suite de cette fiche est un extrait modifié (en plus clair) et complété de mon ebook « Comment réussir vos tomates à tous les coups »

Quand : Mi-février dans le Midi, mi-mars pour les autres régions

  1. Remplissez aux trois quart une terrine de terreau à semis (voir document) puis tassez légèrement pour que la surface soit uniforme. Avec un crayon faites des trous de 5 mm tous les 3 cm. Repérez vos variétés avec une étiquette. Semez ensuite une graine par trou, il n’y a pas de sens particulier. Puis rebouchez les trous de terreau.
  2. Arroser au pulvérisateur à pression préalable ou avec bouteille d’eau en plastique dont vous aurez percé le bouchon avec une petite pointe, le débit sera ainsi très léger, ce qui est parfait pour les semis. Arrosez aussi par bassinage durant quelques minutes puis vider l’excédent d’eau si nécessaire.
  3. Un endroit chaud est préférable (sur une chaudière, près d’une cheminée, voir sur un cordon chauffant). Mettez ensuite vos terrines dans un endroit éclairé et surtout pas gélif durant la nuit. Arrosez de temps en temps mais faites très attention que le terreau ne soit jamais détrempé, ni trop sec.
  4. Après environ une semaine vos tomates auront germées, vous pourrez observer les cotylédons (les deux premières feuilles), quelques semaines plus tard lorsque vos plantules auront quatre vraies feuilles vous pourrez passer à la prochaine étape.

Important : vos plantules peuvent grandir d’un côté uniquement. Elles cherchent la lumière naturelle. Tournez vos pots pour rééquilibrer les plantules.

Repiquage

Dans l’idéal utilisez des godets de 7*7*8 cm

  1. Mettez un peu de terreau dans vos godets, un bon centimètre.
  2. Déterrez une plantule en prenant soin de garder le terreau autour de la racine de celle-ci, pour cela une cuillère à café ou à soupe est un bon outil.
  3. Mettez la plantule dans votre godet puis ajoutez du terreau pour enterrer la tige jusqu’aux cotylédons.
  4. Tassez bien, n’ayez pas peur d’appuyer mais prenez garde de ne pas couper la tige.

Cette technique va permettre à la partie enterrée de la tige de produire de nouvelles racines adventives. Ainsi lors du repiquage final en pleine terre vous aurez un système racinaire très bien développé et par conséquent un plant de tomate fort et résistant (notamment au manque d’eau). N’oubliez pas d’arroser après le repiquage.

Acclimatation

L’acclimatation est une étape très importante qui va conditionner la résistance de vos tomates à la plantation finale. Trois semaines environ avant la plantation finale, vous allez sortir vos plants à l’extérieur en journée et les rentrer la nuit. Vous pouvez leur mettre un léger voilage les premiers jours car les feuilles sont très tendres et fragiles au soleil. Attention tout de même aux températures, si il est prévu des températures inférieures à 5°C, de la grêle, beaucoup de pluie, ne les sortez pas.

Si la plantation finale à lieu en serre, il n’est pas nécessaire de les rentrer la nuit à l’intérieur, sauf si la météo prévoit de fortes gelés et que vous n’avez pas les moyens de protéger les jeunes plants (voile de protection hivernal par exemple).

Préparation du sol

La tomate est une culture qui peut suivra très bien un engrais vert d’automne ou de printemps (semé tôt).

Un engrais vert fort utile à la tomate, et semé à la fin de l’été est le seigle. Il est nématicide et détruira les éventuels nématodes présents dans le sol. Si vous avez raté la période de semis du seigle, semez de la moutarde au printemps, elle aussi nématicide

Plantation

Quand ?

On plante traditionnellement les tomates après le passage des saints de glace (mi mai). Il est possible de les repiquer avant en les protégeant bien des gelées. Dans certaines régions ou le froid est tardif, ou si le microclimat est particulier, il est peut être préférable de planter une ou deux semaines après les saints de glace. Se référer alors aux jardiniers locaux.

Distances de plantation :

Je conseillais par le passé de laisser au moins 1 mètre entre deux plants de tomates, je dirais aujourd’hui que ça dépend si vous voulez tailler ou pas et du port de la plante (déterminé, indéterminé).

Note : Une variété de tomate de type déterminé à un port buissonnant, elle demande ni tuteurage ni taille. Une variété de type indéterminée pousse continuellement en hauteur et demande d’être tuteuré.

  • Vous souhaitez tailler : vous pouvez les rapprocher à 50 cm sur la ligne, sinon de 75 cm à 1m.
    • Port indéterminé et vous souhaitez tailler, plantez plus serré (50 cm)
    • Port indéterminé sans taille, plantez large (75 cm à 1m)
    • Port déterminé, vous ne taillerez pas, donc plantez large
  • Entre les lignes, 80 cm.
  • Plantez en alternance d’une ligne à une autre

Comment planter :

Préparez vos plants en les mettant dans une soucoupe remplie d’eau et de purin d’ortie dilué à 20%. Laissez les mottes s’imbiber un bon quart d’heure.

Préparez un trou de plantation de la profondeur d’une fourche bêche, voir un peu plus. Mettez-y deux ou trois pelletés de compost mûr et une pelleté de terre que vous mélangez à ce compost.

Déposez le plant dans le fond et ramenez le reste de terre autour de celui-ci. Tassez bien et faites une petite cuvette autour du plant, cela facilitera l’arrosage. Arrosez bien après la plantation au goulot de l’arrosoir, prenez garde de ne pas arroser les feuilles !

Vous pouvez enterrer les tiges jusqu’aux premières vraies feuilles. La partie enterrée de la tige produira une nouvelle fois des racines adventives.

Associations :

Bénéfique Défavorable
  • Basilic (très bonne association)
  • Rose d’inde
  • Œillet d’inde (tagète)
  • Camomille allemande
  • Ciboulette chinoise
  • Concombre (d’après de nombreuses sources c’est une bonne association, je ne suis pas si sûr)
  • Choux
  • Rosier
  • Zinnia
  • Pomme de terre
  • Tournesol
  • Poivron
  • Aubergine
  • Betterave
  • Fenouil

Entretien :

Paillage :

Après la plantation disposez une bonne épaisseur de paillis (paille, consoude séchée, ortie séchée, fauche d’engrais verts, etc…) sur toute la planche de culture.

Considérez cette action comme obligatoire, vous verrez, vous me remercierez 😉

Sérieusement, avec un bon paillis les racines des tomates vont (très) bien se développer, en surface aussi, vous aurez donc moins besoin d’arroser, vous aurez un meilleur développement du plant, une meilleure production, et vous gagnerez un peu en précocité. Elles se font désirer les premières tomates !

Autre raison, tout aussi convaincante, en paillant vous allez garder l’humidité dans le sol et ainsi réduire l’évaporation du sol. Et qui dit évaporation, dit humidité, dit maladies cryptogamiques (dont mildiou). Donc vous diminuez les risques de mildiou !

Tuteurage :

Tuteurer les tomates est essentiel pour éviter que les branches ne se cassent et se développe sur le sol. Ce qui entraine les maladies. Plusieurs systèmes sont possibles, je vais vous parler des plus simples à mettre en œuvre.

Le tuteur en fer spiralé. La forme en spirale du tuteur permet de passer le plant au centre de la spirale. Ce type de tuteur est à utiliser pour les variétés de type indéterminées. Vous trouverez facilement ce tuteur en jardinerie, l’inconvénient c’est leur coût.

La cage. C’est un système pratique pour les variétés de type déterminées. La cage peut être en fer ou il suffit sinon de créer un trépied en reliant trois piquets entre eux par le sommet et créer un réseau horizontal de ficelles à différents niveaux.

La ficelle. Mettez des poteaux en terre tous les 2 ou 3 m. Passez un fil de fer bien tendu (avec tendeur) à l’extrémité des poteaux. Ensuite accrochez une ficelle par plant de la base de la tige au fil de fer. Enroulez la ficelle autour du plant au fur et à mesure de la croissance. Attention, prévoyez du lest. C’est ce système qu’utilisent les maraîchers en serre. Il est très pratique quand on a de nombreux plants de tomates à tuteurer.

Taille :

On taille les gourmands qui sont de nouvelles tiges qui poussent à l’aisselle des feuilles. Utilisez un couteau ou un sécateur lorsque le gourmand est trop gros pour être coupé proprement entre vos doigts. Repérez la tige principale, la feuille est quasi perpendiculaire à la tige et entre les deux c’est le gourmand. Laissez 1 cm du gourmand, celui-ci cicatrisera et tombera naturellement quelques semaines plus tard.

Ne jamais tailler lorsqu’il pleut ou lorsque l’air est humide car vous allez ouvrir les portes aux maladies cryptogamiques comme le mildiou. L’idéal étant de tailler au milieu d’une journée ensoleillée lorsqu’il fait bien chaud. La cicatrisation est plus rapide.

Arrosage :

Avec la bonne épaisseur de paillis, les demandes en arrosage se font moins sentir.

Toutefois l’arrosage est nécessaire pour une bonne reprise du plant et croissance sans à coups

Arrosez peu souvent mais en apportant une bonne quantité.

Adaptez en fonction de la météo

Lorsque les fruits murissent ralentissez davantage les arrosages, pour développer leur saveur

Lorsque les plants sont déjà bien développés on peut utiliser cette technique qui consiste à ne plus arroser les plants pour favoriser l’apparition des fleurs. C’est plus réalisable en serre, avec une attention toute particulière, qui doit être quotidienne. Lorsqu’il y a nouaison (petits fruits formés) on reprend l’arrosage.

Récolte :

On récolte au fur et à mesure des besoins. Coupez au niveau du pédoncule mais ne le retirez pas de la tomate. J’utilise un sécateur, quand elles ne se détachent pas toutes seules, car j’ai horreur des coupes mal faites, ce sont des grandes portes ouvertes aux maladies.