Le basilic européen est une plante aromatique et condimentaire annuelle qui aime la chaleur et la lumière du côté aérien (tige, feuilles) et de la fraicheur du côté souterrain (racines). Il se cultive au potager ou en pot sur le balcon ou terrasse, à partir de graines ou de plants.

Pour continuer à avoir des récoltes régulières, il est nécessaire de tailler régulièrement vos plants afin de limiter leur montée en fleurs. Ce conseil est cependant relatif, en fonction du nombre de plants prévus et de votre usage en cuisine. Sachez qu’un basilic qui monte en fleurs ne fait plus de nouvelles feuilles.

Climat

Le basilic est originaire d’Inde et d’Asie. Chez nous, le climat optimal est le climat méditerranéen sous lequel le basilic peut prospérer quelques années de suite. Cependant il est acclimaté à nos climats doux et tempérés et pousse donc partout ailleurs en France métropolitaine, Belgique et Suisse, où il se comporte en plante annuelle.

De par ces exigences en chaleur , ne le semez pas trop tôt dans l’année et démarrez les semis au chaud (voir ci-dessous).

Sol

Riche, bien drainé, frais, réchauffé au printemps. Un sol qui reste frais limite la montée en fleurs précoce.

Variétés

Grand Vert

Cette variété ancienne et originaire d’Italie offre une abondance de grandes feuilles arrondies et très parfumées. Grand vert est très répandue dans les jardins et les cuisines. Elle présente une croissance vigoureuse et s’adapte à de nombreuses conditions de culture.

Où la trouver ?

  • Germinance (le moins cher en AB)
  • Baumaux (le moins cher en non traité)

Cannelle

Cette variété ancienne originaire du Méxique produit des feuilles vertes à la saveur de cannelle et de girofle. Elle développe des tiges violettes, des fleurs couleur lavande. Elle peut atteindre 1 mètre de hauteur.

C’est une bonne plante compagne à utiliser en serre, reconnue pour être répulsive des aleurodes qui occasionnent des dégâts sur les melons, concombres et solanacées : aubergine, poivron, piment et surtout la tomate ainsi que les fleurs.

Où la trouver ?

  • Baumaux (meilleur rapport quantité/prix)
  • Biaugerme (le moins cher)

Basilic de Gênes, Vert de Gênes, Génois ou Genovese

Vous trouverez ce basilic sous divers noms, mais il s’agit bien de la même variété. Il est assez ressemblant à la variété Grand Vert. Il est originaire de Gênes en Italie dont il est traditionnellement préparé en pesto. Cette variété a un port vigoureux, des feuilles gaufrées et brillantes, grandes et larges. Il développe un parfum fort très intéressant à cuisiner.

Où la trouver ?

  • Baumaux (meilleur rapport quantité prix, en non traité, il faut chercher ‘genovese’)

Rutgers Devotion

Cette variété, très résistante au mildiou, produit des plantes de type ‘Genovese’, très compactes et très productives. Les feuilles larges et légèrement cloquées, sont de couleur vert clair et donnent des arômes épicés et légèrement sucrés.

Où la trouver ?

  • Kokopelli

Thaï ou Thaïlandais

Une de mes variétés préférées ! Son parfum particulier est très agréable. En cuisine il n’est pas adapté au pesto mais convient bien aux plats asiatiques et épicés, aux salades de tomates.

Cette variété ancienne a des feuilles de taille moyenne, vert-jaune parfois légèrement violacées, des tiges et inflorescences violet-pourpres et des fleurs roses.Il a un goût plus prononcé voire épicé que celui des autres basilics, saveur légèrement anisée ressemblant à celle de l’estragon ou de l’anis auxquels se mêle un peu de girofle.

Où la trouver ?

  • Biaugerme (le moins cher en AB et meilleur rapport quantité/prix)

Autres variétés

Il existe beaucoup d’autres variétés de basilic aux saveurs originales : le basilic citron, le basilic anis, le basilic réglisse, le basilic thym. De même, dans les variétés originales vous trouverez le basilic pourpre, très ornemental, dont le ‘Purple Ruffle’ aux feuilles cloquées. N’hésitez pas à les tester.

Je vous recommande particulièrement les variétés vues précédemment : les types Génois et Grand Vert pour les pesto, le Thaï pour sa saveur agréable et qui se marrie bien avec les tomates, le cannelle à cultiver en serre pour protéger les plantes des aleurodes et la variété Rutgers Devotion pour sa résistance au mildiou.

Culture

Un seul plant de basilic bien cultivé est suffisant pour la consommation de deux personnes. Quelques plants en plus sont indispensables pour les amateurs de pesto ! Quoiqu’il en soit, le basilic est une plante compagne de plusieurs autres légumes, il est bon de l’associer à ces plantes pour les protéger et améliorer leur production. Ainsi n’hésitez pas à cultiver plusieurs plants de basilics pour les associer à vos tomates, aubergines, poivrons et choux.

Exposition

Ensoleillée ou semi-ombragée, par exemple à l’ombre de plantes plus grandes comme la tomate.

Semis

Quand semer le basilic ?

Le semis du basilic se fait à partir du mois de février – mars à l’intérieur au chaud et se poursuit jusqu’en juin. La germination sera correcte aux alentours des 20°C. Les semis plus tardifs (mai et juin) peuvent se faire à l’extérieur ou en serre froide.

Comme déjà évoqué, le basilic s’associe bien avec les solanacées : afin d’être sur d’en avoir à planter au même moment que vos tomates, semez-le en mars-avril.

Je réalise aussi un second semis plus tardivement, à partir du mois de mai. Le but étant d’échelonner les récoltes en fin de saison, lorsqu’il devient difficile de retarder la montée en fleurs des premiers plants.

Comment semer le basilic ?

Dans le but de produire des plants distincts, voici comment il est possible de procéder :

  1. Remplir une terrine ou des godets ou une plaque alvéolée ou des godets de planpacks d’un terreau spécial semis puis tasser ;
  2. Faire des trous profonds de 3 mm, distants de 2 à 3 cm en terrine; 2 à 4 trous par godet ou un trou par alvéole ;
  3. Semer une à deux graines par trou puis pousser le terreau sur les graines avec vos doigts ;
  4. Arroser à l’aide d’un pulvérisateur la surface du terreau et arroser par capillarité dans le fond de la soucoupe avec un arrosoir (sans excès) ;
  5. Mettre une vitre de verre par dessus le semis ou fermer la mini-serre ;
  6. Placez le contenant près d’une source de chaleur et à un endroit lumineux.
Semis de graines de basilic dans des planpacks et placés dans une mini-serre.
12 jours après le semis, les graines ont germé. Le couvercle de la mini-serre a été retiré 2 ou 3 jours après la germination des premières graines. L’avantage de ce type de semis est qu’il n’y a pas besoin de rempoter.

Repiquage (optionnel)

Basilic semé en terrine, au bon stade pour être repiqué individuellement dans des godets

Le repiquage se fait si vous avez semé en terrine ou dans des petites alvéoles, dans les autres cas le repiquage n’est pas nécessaire.

Les plants sont à repiquer en godets ou des plaques alvéolées avec des trous de gros diamètre. Si le matériel dont je vous parle vous est inconnu, consultez cette fiche.

Comment faire :

  1. Remplissez vos godets ou plaques alvéolées de gros diamètre de terreau de rempotage ;
  2. A l’aide d’un bâton plantoir, faites des trous profonds de 2 – 3 cm et d’environ 1 cm de large ;
  3. Toujours avec le bâton plantoir, déterrez délicatement les plantules de basilic (stade deux feuilles vraies minimum), essayez de garder du terreau autour de leurs racines ;
  4. Les repiquer individuellement dans chaque godet ou grosse alvéole ;
  5. Tasser en ramenant le terreau du godet autour des plantules ;
  6. Déposez vos godets dans une soucoupe puis arroser par capillarité.

Plantation

La plantation se fait avec des plants de taille correcte qui ont développé 4 à 6 feuilles vraies minimum. Les plants issus des semis précoces seront acclimatés dès que les conditions extérieures le permettent. Je rappelle que le basilic est d’origine tropicale et a besoin de chaleur, il serait contre-productif de l’acclimater puis de le planter trop tôt.

Quand et comment planter le basilic ?

Le basilic se plante après tout risques de gelées et quand les températures deviennent chaudes (minimum 20°C en journée), généralement après la mi-mai, dans la plupart des régions. Dans le Midi il peut se planter dès la fin avril, selon les conditions météorologiques de l’année.

Comment planter le basilic :

  1. Préparer un trou de plantation profond du double la hauteur de la motte.
  2. Mettre une bonne poignée de compost mûr dans le trou puis mettre un peu de terre sur le compost.
  3. Déposer la motte dans le trou et ramener le reste de terre autour de celle-ci. Le haut de la motte affleure la surface de la terre.
  4. Bien tasser de tous les côtés et faire une petite cuvette autour du plant afin de concentrer l’arrosage.
  5. Arroser généreusement au goulot de l’arrosoir.
Le basilic est planté entre les tomates, un plant sur deux. Les espaces vides sont réservés pour les œillets d’Inde.

Entretenir

Bien entretenir la culture du basilic est important pour retarder la floraison et ainsi poursuivre les récoltes de feuilles plus longtemps.

L’entretien se résume à :

  • Sarcler autour des basilics dès que les adventices deviennent concurrentielles.
  • Pailler dès que possible lorsque le sol est assez chaud.
  • Le basilic aime l’eau, il faut donc l’arroser régulièrement pour qu’il développe les feuilles plutôt que les fleurs.
  • Pincer les tiges régulièrement afin de favoriser la croissance des pousses axillaires.

Le basilic peut être pincé une première fois lorsque le plant atteint environ 15 centimètre de haut. Seulement l’apex, c’est à dire le bouquet terminal est pincé avec les ongles plutôt qu’avec un outil métallique.

Je coupe l’apex qui commence à monter en fleurs

Récolter

Le basilic se récolte au fur et à mesure des besoins, en coupant avec les mains plutôt qu’avec des ciseaux pour éviter que les tiges ne noircissent.

Une aromatique de soleil s’accorde forcément avec des légumes du soleil. Le basilic se marie divinement avec les aubergines, courgettes et tomates. Coupé finement il peut être parsemé sur des tranches de tomates du potager avec un peu de fleur de sel et un filet d’huile d’olive. Il peut être ajouté en fin de cuisson dans une ratatouille. Si vous êtes adeptes du pesto ou pistou c’est bien entendu la recette idéale (avec les variétés Grand Vert et Génois)

La recette du pistou génois

Pour 4 personnes :

  1. Prélever 2 beaux bouquets de basilic génois (Genovese) puis le mixer au mini hachoir.
  2. Hacher 2 à 3 belles gousses d’ail.
  3. Hacher 50 g de pignons de pin.
  4. Rassembler et mélanger dans un bol le basilic, l’ail et les pignons de pins hachés.
  5. Incorporer 100 g de parmesan râpé ou mieux, 50 g de parmesan et 50 g de pécorino (fromage italien de brebis).
  6. Ajouter de 5 à 10 cl d’huile d’olive de qualité selon votre préférence.
  7. Si besoin corriger l’assaisonnement avec du sel et du poivre sachant que le parmesan et le pécorino sont déjà salés.

Une autre façon de préparer le pistou est de le faire au pilon plutôt qu’au mini hachoir, méthode qui conserverait mieux les arômes. Le pistou génois accompagne des plats de pâtes, fraiches c’est encore meilleur !