Comme nous allons le voir tout au long de ce module, les semis peuvent se faire soit directement en pleine terre soit dans des contenants. Vous allez trouver ici le matériel de base que tout jardinier qui fait ses propres semis devrait avoir, ou du moins en partie. Nous verrons ensuite le matériel spécifique, plus cher mais dont l’investissement permet de passer à un niveau supérieur dans la maîtrise des semis.

La liste du matériel de base est longue mais en terme de coût ce n’est pas le plus couteux, une partie de ce matériel peut être récupéré lors de vos achats de plantes ou auto-construit :

  • Les terrines
  • Les soucoupes
  • Les godets
  • Les plaques de multiplication
  • Les caissettes
  • Les étiquettes
  • Le pulvérisateur à main
  • L’arrosoir
  • Le semoir manuel rotatif
  • Le bâton plantoir
  • Les seaux
  • La pelle à terreau
  • La dame à main
  • Les barquettes à fond ajouré
  • Les caisses de transport

Les terrines

Indispensable

Autres noms : bac à semis

Une terrine est percée dans le fond afin de permettre l’écoulement de l’eau par le bas. Cela permet aussi d’arroser par bassinage en mettant directement l’eau dans une soucoupe. L’eau remonte ensuite dans le terreau par capillarité.

Préférez les terrines en plastique rigide, elles sont bien plus durables. Elles sont par contre plus chers à l’achat mais la qualité est là et vous les garderez de nombreuses années.

Où en trouver ?

  • Tarpin-chavet (prix raisonnable)
  • Matelma

Les soucoupes

Indispensable

Autres noms : plateau à eau

Les soucoupes servent pour arroser par bassinage et récupérer l’excédant d’eau des terrines, godets et plaques alvéolées. Certaines soucoupes sont adaptées à la dimension des plaques alvéolées et terrines.

Les bacs de mini-serres peuvent faire office de soucoupes pour les godets, mais pas pour les terrines, généralement plus larges que les bacs.

Où en trouver ?

  • Tarpin-chavet (format rond)
  • Hydrozone (soucoupes carrés)
  • Matelma

Les godets

Indispensable – En avoir de différentes tailles

Les godets s’utilisent pour semer des grosses graines (cucurbitacées) et pour repiquer des plantules issues des semis réalisés dans les terrines (tomate, piment, aubergine, etc.) ou des caissettes.

Gardez-les pour les réemployer après vos achats de plantes en jardineries.

Il existe des godets bio-dégradables, ils sont assez chers, utilisables une seule fois et faussement écologiques pour les godets en tourbe (épuise les tourbières).

Je préfère utiliser des godets en plastique, je les nettoie une fois par an à l’eau savonneuse. Il en existe aujourd’hui en plastique recyclé.

Où en trouver ?

Attention aux prix souvent exubérants dans les jardineries.

  • Tarpin-chavet (prix très intéressant et godets issus de plastique recyclé)

Les plaques de multiplication

Pratique – Non indispensable

Autres noms : Plaque alvéolée, plaque de semis, plateau de culture

Il est pratique de disposer des plaques de multiplication avec des alvéoles de différents diamètres afin de semer les petites graines dans les petites et les grosses graines dans les grandes. Les premières permettent d’économiser le terreau de semis, les secondes peuvent aussi servir à repiquer les plants.

Par exemple dans des petites alvéoles on sèmera chou, fenouil, laitue, dans des grandes alvéoles des courgettes et autres cucurbitacées.

Où en trouver ?

  • Matelma
  • La bonne graine
  • Servovendi
  • Amazon

Les caissettes

Pratique – Non indispensable

Les caissettes sont des petits bacs aux utilités multiples. La caissette la plus commune est la caisse à poissons. Il est possible de faire des semis dans ce type de caissette, généralement on les fait à la volée, comme les semis d’oignons, de poireaux, de laitues etc. Les plants obtenus sont ensuite repiqués dans des contenants individuels (godets) ou repiqués directement en pleine terre. Nous pouvons aussi considérer les auges ou augettes de bricolage, ce sont des bacs en plastique fermés dans le fond. L’avantage est que nous pouvons les trouver à coût très raisonnable dans les magasins de bricolage. Ces augettes sont pratiques pour contenir les mottes (nous allons les voir plus loin).

Pour les semis je préfère les terrines qui permettent d’arroser par bassinage, ce qui n’est pas le cas de la caissette. Donc pour éviter tout problème de saturation en eau dans la caissette (et donc d’asphyxie racinaire) il faut ajouter un drainage dans le fond, composé de cailloux, de billes d’argiles ou de vermiculite.

Les étiquettes

Indispensable

Les étiquettes sont utiles pour repérer vos espèces et variétés. Lorsque vous faites un semis pensez éventuellement à noter la date de semis en plus.

Je recommande les étiquettes en plastique qui peuvent se garder et se réutiliser de nombreuses années contrairement aux étiquettes en bois.

Pour les réutiliser il y a une astuce à savoir : il faut écrire uniquement au crayon à papier. L’eau ne les effacera pas. Pour effacer, utilisez la gomme ou le gratte-gratte de l’éponge + eau savonneuse. Cette seconde option permet de retirer par la même occasion les restes de terreau etc.

Où en trouver ?

Attention aux prix souvent très élevés pratiqués par les jardineries et la plupart des fournisseurs en ligne.

Amazon propose le prix le plus intéressant : 100 étiquettes à un peu plus de 7€

Le pulvérisateur à main

Indispensable

Le pulvérisateur à eau est indispensable pour arroser finement et par pulvérisation les différents semis en terrine, plaques de multiplication, godets, etc.

Il est tout de même plus pratique d’utiliser un pulvérisateur à pression. Mais les vaporisateurs, moins chers, font aussi l’affaire.

Où en trouver ?

  • Amazon
  • Servovendi

L’arrosoir

Indispensable

L’arrosoir est indispensable pour tous les semis en pépinière, sous abri et semis en pleine terre. Vous pouvez vous en procurer de différentes taille, un petit pour les semis en contenants sous abri et à l’intérieur. Un ou deux grands pour l’arrosage des plantes au potager et en serre.

Le semoir manuel rotatif

Facultatif

Ce semoir, facultatif, est assez pratique pour les semis minutieux et s’adapte à différentes tailles de graines. Comme nous l’avons vu ici, une simple feuille de papier pliée peut remplacer ce semoir.

Où en trouver ?

  • On en trouve dans toutes les jardineries
  • Amazon
  • La bonne graine

Le bâton plantoir

Facultatif

Autres noms : bâton de repiquage

Le bâton plantoir est pratique, il permet de faire les trous de semis dans le terreau, déterrer des plantules, borner les plantes repiquées. Il présente deux diamètres différents, ce qui permet d’adapter le trou à la grosseur des graines. Il est possible de le remplacer par un crayon de bois, une baguette chinoise, etc.

Où en trouver ?

  • Servovendi
  • Graines semences
  • Amazon

Les seaux

Indispensable

Les seaux sont très utiles, ils permettent de faire des mélanges de terreau, sable et compost. Ils accueillent le terreau afin de rempoter les plantes, et le terreau humide pour faire des mottes à presser. Il a de nombreuses autres fonctions au potager : on peut les utiliser pour faire des extraits fermentés, déplacer des plants en motte etc.

La dame à main

Utile

La dame à main sert à tasser le terreau dans les terrines et les caissettes.

Fabriquez-la vous -même : un simple petit carré de bois auquel vous ajoutez un crochet ou fixez un morceau de tasseau. Elle se remplace par n’importe quel objet plat comme le plat de la pelle à terreau, mais ce petit objet est tout de même bien pratique.

Les barquettes à fond ajouré

Utile

Ces barquettes sont pratiques pour transporter plusieurs godets et arroser les plantes par bassinage.

Où en trouver ?

Elles peuvent se récupérer lorsque vous achetez des barquettes de godets. Sinon vous pouvez vous en procurer à prix intéressant chez Tarpin chavet.

Les caisses de transport

Utile

Dès que l’on commence à accumuler quelques dizaines de godets, les caisses de transport sont indispensables pour se dispenser de multiples allers et retours. Surtout au moment où l’on acclimate les plantes produites à l’intérieur et qu’il faut les sortir le jour et les rentrer la nuit. ! Les cagettes en bois font aussi l’affaire !

Poursuivre : Le matériel spécifique pour semer