Capsicum annuum L. (Solanacées)

Le poivron et le piment font parti de la même espèce et se cultivent de la même manière. On appelle aussi les poivrons les piments doux. On les distingue par leur taux en capsaïcine (ce qui donne le pouvoir piquant), molécule qui permet de brûler les sucres et les graisses de l’organisme. L’échelle de Scoville (google a fait une animation à ce sujet en janvier 2016) permet de mesurer le piquant du piment. Les poivrons vont de 0 à 500, les piments de 500 à environ 2 000 000 avec le piment le plus fort du monde, la variété Carolina Reaper. Je ne sais pas vous mais moi je ne me risquerais jamais à le cultiver !

Carolina_Reaper

La variété Carolina Reaper Source de l’image : Wikipédia

Climat

Le climat le plus adapté est dans le Midi de la France car le piment aime la chaleur, le soleil. Toutefois on pourra le réussir dans la moitié Nord de la France (de la Bretagne au Nord), la culture sous tunnel ou sous serre sera préférable. En climat de montagne il n’y aura pas de problème si la chaleur est présente l’été. Le choix de la variété est important pour ces climats les plus frais. De part mon expérience j’ai vu des variétés fournir 15 à 20 beaux poivrons par plant dans la saison tandis qu’une autre variété en aura produit seulement 4 ou 5. Tout ça sous climat angevin en plein air sans tunnel ni serre.

Sol

Tout types de sols conviennent, il faut cependant qu’il soit bien riche en humus. Au moment de la plantation on enrichira abondamment en compost (voir ci dessous)

Choisir vos variétés

Poivrons ou piments doux

Photos (source : grainetiers) Variétés Caractéristiques Où la trouver ?
  corno-di-toro-jaune

Corno di Toro jaune

Syn : Corno di Toro Giallo

Fruits longs 25 cm de long et 5 cm de large.

Saveur excellente, crus ou farcis.

Mûrissent de vert à jaune-orange

Variété très productive.

  • Kokopelli
  • FDSM
  • Germinance (le moins cher)
  • Baumaux
 corno-di-toro-rouge

Corno di Toro rouge

Syn : Corno di toro Rosso

Fruits longs 22 cm de long et 4 cm de large.

Saveur est excellente, crus ou farcis

Mûrissent de vert à rouge brillant

Variété est très productive.

  • Kokopelli
  • FDSM
  • Germinance (le moins cher)
  • Baumaux
Baumaux propose un mélange des deux variétés citées ci-dessus, ce qui revient au final au moins cher. Vous reconnaîtrez facilement la variété une fois qu’elle sera mûre. Le seul problème est si vous voulez produire vos propres semences car il faut séparer chaque variété d’au moins 50 m l’une de l’autre. Dans ce cas préférez un sachet de chaque.
 yolo-wonder  Yolo Wonder

Gros fruits carrés 10 à 12 cm à chair épaisse.

Très grande vigueur, grandes plantes.

Variété productive

Résistance au virus de la mosaïque du tabac. C’est même la variété témoin au niveau européen pour les tests de résistance variétale à plusieurs virus (je l’utilisais à chaque test piment au Geves)

Par contre les sites des semenciers mettent en avant sa résistance à ce virus mais pas au fait qu’elle soit sensible à d’autres virus ! Elle reste tout de même une bonne variété.

  • Kokopelli
  • FDSM
  • Germinance (le moins cher)
  • Graines del Pais
 cajun-belle  Cajun belle

Fruits de 5 x 7 cm de long, vert puis orange et enfin rouge, se dégustent à chaque étape. Peau mince, chair savoureuse, épaisse et sucrée.

Plants compacts

Très productive

Bonne résistance aux maladies.

  • Baumaux (attention ce n’est pas spécifié non traité NT)
 pantos

 Pantos

(sélection bio-dynamique)

Grand fruit long et pointu (environ 20 cm de long, 200 g), vert foncé brillant, au rougissement mi-tardif.

Chair fraîche et juteuse. Variété appropriée à une consommation crue, comme poivron à roussir ou comme légume cuit.

Variété vigoureuse, à tuteurer

  • Germinance (le moins cher)
  • Graines del Pais

Piments

Photos (source : grainetiers) Variétés Caractéristiques Où la trouver ?
 de-cayenne De Cayenne

Piment très fort entre 30.000 et 150.000 sur l’échelle de Scoville

Fruits de 15 à 25 cm. Ils sont très minces et leur couleur, à maturité, est rouge. Ils se sèchent très bien.

Les plantes font souvent 1 mètre de hauteur, à tuteurer.

Bonne productivité (jusqu’à 40 par plant).

  • Kokopelli
  • FDSM
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Baumaux (le moins cher)
 gorria

D’Espelette

(autre variété de type Espelette : Gorria)

Piment fort entre 1500 et 2000 sur l’échelle de Scoville

Fruits coniques de 7-9 cm de longueur et rouges à maturité.

Les plantes de 60 cm de hauteur

Très bonne productivité

Cette variété ancienne est originaire de la région du Pays Basque

  • Kokopelli
  • FDSM (Gorria)
  • Germinance (Gorria) (le moins cher)
  • Graines del Pais (Gorria)
 de-la-bresse De la Bresse

Piment peu fort entre 500 et 1000 sur l’échelle de Scoville

Petit fruit allongé (5 cm x 2 env.), rouge

La plante, de 50 cm de haut,

Bonne productivité

Cultivée dans la plaine de la Bresse (Ain).

  • FDSM
  • Germinance
  • Graines del Pais
  • Le Biau Germe (le moins cher)
  • Baumaux

Culture du piment/poivron

Exposition :

Soleil obligatoirement

Semis

La germination demande de l’exigence avec une température minimale de 23 °C. Le semis sera fait à l’intérieur, deux manières :

  1. Semis à l’intérieur avec les moyens du bord. A proximité d’un chauffage pour commencer, sur une chaudière (vérifiez la température, il ne faut pas que ça soit trop chaud), dans une véranda chauffée. Veillez à choisir un endroit lumineux et à température ambiante (ou plus) après la levée. En bord de fenêtres faites attention aux semis qui filent, tournez les pots de temps en temps. Attention aussi au soleil direct derrière la vitre, il vaut mieux l’éviter.
  2. Semis à l’intérieur dans une enceinte climatique. Une des meilleures façons de réussir de beaux plants, l’inconvénient c’est le coût. Mais il est possible de bricoler une partie pour que ça revienne moins cher.

En pratique : Pour semer utilisez par facilité un godet. Utilisez un terreau pour semis. Faites deux trous profond de 3 fois la taille de la graine et semez une graine par trou. Recouvrez légèrement les graines de terreau. Pulvérisez à l’aide d’un brumisateur pour que le substrat soit suffisamment humidifié en surface. Dans la soucoupe mettez de l’eau (tiède si possible) pour que le substrat soit imbibé par capillarité. Attention tout de même à ne pas détremper le substrat. En arrosage il y a un leitmotiv à retenir, c’est, ni trop ni trop peu. Finissez par saupoudrez de charbon de bois écrasé ou de cannelle en poudre pour prévenir l’apparition de moisissures et la fonte de semis (à l’intérieur la cannelle c’est plus pratique, moins salissant et ça sent bon).

Quand semer ? A partir du mois de mars dans toutes les régions, jusqu’à la mi avril. On peut éventuellement les démarrer un peu plus tôt dans le Nord de la France (mi-février) car ils mettront plus de temps pour venir à maturité.

Repiquage

Il se fait au stade deux vraies feuilles (pas au stade cotylédons = premières feuilles que l’on voit, trop fragile) en godet individuel, prenez-en des larges (8 cm * 8 cm) pour un bon développement car le piment va encore passer quelques semaines chez vous avant d’arriver dans le potager.

Il est possible d’enterrer un peu la tige du piment (1 cm) comme dans le cas de la tomate (remarque : la tomate on peut beaucoup plus).

Il est possible de faire un dernier repiquage dans un pot encore plus grand mais c’est optionnel.

Acclimatation

L’acclimatation est une étape très importante qui va conditionner la résistance de vos piments à la plantation finale. Trois semaines environ avant la plantation finale, vous allez sortir vos plants à l’extérieur en journée et les rentrer la nuit. Sauf s’il prévoit du froid.

Préparation du sol

Deux semaines avant de préférence : L’idéal est de planter le piment suite à une culture d’engrais verts. Une légumineuse serait le top ! Si vous avez cette chance, arrachez les engrais verts deux semaines avant la plantation. Enfouissez-les au croc ou à la fourche-bêche superficiellement à la terre.

Le jour même où quelques jours avant : Débarrasser la planche de culture des adventices et/ou du paillage. Passez la grelinette ou la fourche bêche, surtout en sol lourd. Finissez par aplanir au croc sans trop casser les mottes en sol léger.

Plantation

Quand ? Mi mai à mi juin

Comment : Préparez un trou de plantation de la profondeur d’une fourche bêche. Mettez dans le fond du trou une pelletée de compost mûr. Ramenez une partie de la terre sur le compost, mélangez puis mettez votre plant de piment, ramenez le reste de terre pour que le collet du plant soit à 3 ou 4 cm sous le niveau du sol (émission de nouvelles racines). Tassez légèrement et faites une petite cuvette autour du plant, ceci facilitera l’arrosage. Arrosez bien après la plantation au goulot de l’arrosoir.

On peut booster le démarrage en installant un tunnel de forçage au-dessus de la culture. Dans les régions plus fraîches on peut le mettre par défaut. On pourra le retirer en plein été mais le piment ne se développe par très haut. On pourra juste aérer un côté du tunnel (ou deux suivant la chaleur).

Associations :

Bénéfique Défavorable
  • Ail (Seulement deux mois possible)
  • Chou (peu pratique)
  • Carotte (peu pratique)
  • Haricot (peu pratique)
  • Œillet d’inde
  • Rose d’inde
  •  Autres solanacées (aubergine, tomate, pomme de terre)

Entretien :

Arrosage : Sous petit tunnel il est très pratique d’installer un système d’arrosage par goutte à goutte (visible sur la photo à la une). L’arrosage se fait de façon régulière mais sans excès car le piment supporte bien des périodes sans eau.

Paillage : Un paillis organique de préférence dès la plantation finale. En 2015 j’ai testé de pailler avec une bâche tissée, ça fonctionne mais au détriment d’une croissance harmonieuse. Le paillis organique retient mieux l’humidité et permet une meilleure alimentation des poivrons (au vu de leur système racinaire).

Tuteurage : Cela dépend. J’ai envie de vous dire que c’est inutile mais il s’avère parfois que certains plants sont trop fragiles pour supporter le poids des poivrons. Par exemple en 2015 j’ai du en tuteurer 2 plants sur 10 car leur tige était trop faible. Par contre si vous êtes situés dans le sud avec des épisodes de mistral durant l’été ça peut être nécessaire. Sous serre c’est peu utile.

Fertilisation complémentaire : Tous les quinze jours un purin d’ortie en pulvérisation foliaire à 5%. Remplacer par du purin de consoude à 5% lorsque les fruits commencent à se former.

Récolte :

Au fur et à mesure des besoins pour les poivrons. Les poivrons verts deviennent rouges 😉 C’est une histoire de maturité. Après des variétés sont plus ou moins adaptées pour être récoltées à un stade de maturité défini.

Pour les piments forts on récolte à maturité. En fin de saison s’il reste des piments verts on les récolte tout de même.

Une petite recette sympathique très simple, à l’apéritif :

Prenez un piment doux, par exemple Corno di Toro, coupez-en des lamelles de 1 cm de large. Faites chauffer de l’huile d’olive dans une poêle et faites-les revenir 5 à 10 minutes. Il faut qu’ils soient un peu tendres. Retirez du feu; saupoudrez simplement d’un peu de fleur de sel et retirez l’excédent de gras dans du papier sopalin. C’est prêt. A piquer au cure dent.