Helianthus tuberosus

Le topinambour est un légume dont on consomme les tubercules, il a un peu le goût de l’artichaut. La plante en elle-même mérite de multiples qualificatifs, on pourrait dire qu’elle est :

Vigoureuse par ces tiges qui peuvent atteindre plus de deux mètres de hauteur (j’en ai eu jusqu’à quatre mètres). Elle peut servir à cet effet de haie estivale. C’est d’ailleurs de cette façon que je l’utilise dans mon jardin, dans le but aussi de me prémunir de pollutions (routes, voisins irréductibles à l’utilisation de produits chimiques).

Non exigeante elle n’a pas besoin d’une grande fertilisation, où est-ce qu’elle trouve toute cette énergie ?

Embarrassante, car une fois en place, elle est difficile a déloger. Même lorsque l’on récolte un maximum de tubercules, on en oublie toujours dans le sol, et elle repart inlassablement. Un conseil important, évitez d’en planter de trop, sauf si vous êtes sur de tout consommer. Mais franchement une ligne de 2 ou 3 mètres est déjà bien suffisante pour une famille « classique ». Nous verrons des astuces dans le paragraphe plantation.

Utile pour aérer un compost lorsque ses tiges sont sèches à l’automne, idéal aussi pour y apporter de la matière carbonée. Utile aussi pour héberger des insectes auxiliaires l’hiver en coupant des tiges et en les rassemblant en fagots.

Émouvante, sans non plus être fleur bleu, si vous avez la chance de le voir fleurir (pas forcément au Nord), la fleur ressemble à un petit tournesol (Helianthus, le topinambour a le même nom de genre que le tournesol).

Climat

Tout climat de France et Benelux

Sol

Tout type de sol, il s’accommode très bien d’un sol pauvre.

Choisir vos variétés

Photos (issues des grainetiers) Variétés Caractéristiques Où la trouver ?
patate Patate

Gros bulbes arrondis à la peau rougeâtre et chair blanche.

Bonne productivité.

  • FDSM
  • Baumaux
blanc-fuseau Blanc Fuseau Variété traditionnelle produisant des tubercules clairs allongés.
  • FDSM
violet-de-rennes Violet de Rennes Ancienne variété française à tubercules moyens, à peau violacée, en forme de massue, assez lisses.
  • FDSM

Culture du topinambour

Exposition :

Soleil ou mi-ombre, mais plus important, placez-le en bordure.

Plantation :

Je répète ma recommandation de ne pas trop en planter. Surtout si vous pensez ne pas trop en consommer.

Quand : Au printemps, en avril la première année. Sinon en automne et hiver si le sol n’est pas gelé.

Comment : Après une préparation classique du sol (aérer à la grelinette, désherber, égaliser et casser les grosses mottes au croc) plantez au plantoir à bulbes, à 10 – 15 cm de profondeur.

Idées d’emplacements/utilisations :

  • Plutôt que de le cultiver en ligne cultivez-le en bosquet, dessinez un cercle d’environ 80 cm de diamètre. Plantez 5 tubercules. Un au centre puis un tous les quart de cercle à 40 cm du centre. Au fil des ans vous allez voir se dessiner un joli bosquet à l’instar des bambous.
  • Vous tenez à la culture en ligne ? Tentez de le cultiver en le considérant comme vivace et non comme plante annuelle. Quand vous récoltez laissez-en volontairement dans le sol.
  • A défaut de tout récolter cultivez-le en haie, je le vois en bon brise vent. Anti-mistral (Vallée du Rhône, Provence), à planter au nord du potager. Pour la façade atlantique, à planter à l’Ouest du potager.

Associations :

A isoler.

Entretien :

Pas d’entretien nécessaire, sauf la première année, quelques sarclages. Sinon un peu d’arrosage si l’été est sec et si les plantes font la tête.

Apportez tout de même un peu de compost au printemps car le topinambour épuise les sols.

Récolte :

A récolter au fur et à mesure des besoins car il ne se conserve pas longtemps à l’air libre.

Consommation :

Éplucher les topinambours est long et fastidieux, surtout pour les variétés aux bulbes pas trop arrondis. Une solution ? Ne plus les éplucher ! Simplement bien les frotter avec une brosse à légume !

Attention aux intestins fragiles

Les topinambours se consomment cuits, pensez simplement à mettre un peu de bicarbonate dans votre eau de cuisson, pour limiter les désagréments post digestion…