La culture de l’échalote est assez simple et réussit dans la plupart des régions, encore faut-il ne pas avoir trop de problèmes (maladies, ravageurs).

Climat

Tous les climats de France, Belgique et Suisse sont possibles pour cette plante rustique. Les régions qui produisent le plus l’échalote sont le Val de Loire et la Bretagne (depuis le XVIIème) et notamment le Finistère. En effet ces régions sous influence maritime sont vraiment propices à sa culture (peu de variation de température). Elle est également cultivée dans le Nord, l’Est et la région centre ainsi que le Sud Ouest. Quant au Nord de la France et en Wallonie, des variétés traditionnelles ont étés conservées (Ardente, Demi-longue du Nord)

Il me semble essentiel de rajouter que l’échalote résiste très bien au froid.

Sol

Un sol pas trop lourd est préférable. L’échalote pousse bien dans les sols limoneux.

Choisir vos variétés

Photos (issues des grainetiers) Variétés Caractéristiques Où la trouver ?
 jermor Jermor Bulbes demi-longs à tunique cuivrée, chair blanc rosé
  • FDSM
  • Baumaux (le moins cher)
 longor Longor Bulbes longs à tunique cuivrée, chair rose, violacée
  • FDSM
  • Baumaux (le moins cher)
 red-sun Red Sun

Bulbes ronds à chair rosée de bonne saveur

Bonne productivité

Très bonne conservation

  • FDSM
  • Baumaux (le moins cher)
 griselle

Griselle

Syn : Grise

Goût très parfumé et prononcé

Conservation moyenne

Variété à planter à l’automne

  • FDSM
golden-gourmet Golden Gourmet

Bulbe rond à chair parfumée à la fine saveur.

Très bonne productivité

Bonne conservation

  • Baumaux
 melkior Melkior

Bulbes demi-longs en forme de poire, tunique cuivre foncée, savoureuse chair très violacée

Bonne productivité

Bonne conservation

Résistante au mildiou

  • Baumaux
 hermine

Hermine

 

Bulbes ronds de couleur blanche, fine saveur. Peut aussi se consommer en vert ou en 1/2 sec.

Bonne productivité

Bonne conservation

Sélection de Bretagne

  • Baumaux

 

Culture de l’échalote

Exposition

Ensoleillée ! Elle est récoltée fin du printemps, donc n’hésitez pas à la placer au soleil, même en PACA !

Préparation du sol

Précédent cultural : Pensez à l’engrais vert !

Un bon précédent de l’échalote est la phacélie car elle n’est pas sensible à la pourriture blanche des Alliacées. Par contre il vaut mieux éviter les légumineuses qui rendraient trop d’azote au sol après leur destruction.

Plantation

Quand planter ?

Mois J F M A M J J A S O N D
Plantation (x) x x x x x (x)

(x) En Provence, il est possible de semer jusqu’en décembre. En Bretagne, si le sol est suffisamment ressuyé il est possible de semer dès janvier.

Optionnel, le bain d’eau chaude

Si votre potager est d’une nature sensible aux maladies il est possible de faire prendre un bain d’eau chaude aux bulbes avant de les planter. Cette technique permet de retarder efficacement l’apparition des premières maladies (Botrytis, Fusariose, Pourriture blanche) et des ravageurs microscopiques (nématodes).

En pratique c’est beaucoup plus difficile car il faudrait utiliser un bain marie à thermostat réglable et compter 2 heures de trempage à 40°C-42°C. Si vous en avez un profitez-en ! Sécher les bulbes après cette opération est indispensable pour éviter les pourritures.

Rotation

Vous veillerez à ne pas planter l’échalote suite à une autre Alliacée (poireau, oignon, etc…) et ce durant 4 années.

Comment planter ?

Plus un bulbe est petit et plus vous pouvez les serrer :

  • Un bulbe de 15 g donnera environ 5 à 6 gros bulbes, à semer ainsi : 15 cm sur rang * 25 cm entre rangs
  • Un bulbe de 45 g donnera environ 12 bulbes moyens, à semer ainsi : 20 cm sur rang * 35 cm entre rangs

Suivant la nature de votre sol, de son humidité, les bulbes peuvent sortir de terre lorsqu’ils font leurs racines, cela peut arriver lorsqu’ils sont directement enfoncés dans la terre avec les doigts. Pour éviter ce problème on peut soit utiliser un plantoir à bulbe soit tracer un sillon à la serfouette. Les gelées peuvent également provoquer ce phénomène.

Voir ici pour semis en sillon

Planter les échalotes sur une bâche noire permet d’éviter les corvées de désherbage et de favoriser leur croissance (gain de température). Cependant je vous invite à une réflexion écologique avant d’utiliser une telle technique.

Associations

Bénéfique Défavorable
  • Betterave
  • Carotte
  • Haricot
  • Fève
  • Pois

Entretien :

Le principal entretien consiste à désherber et décroûter la surface par des binages et des sarclages (si vous ne cultivez pas sur bâche). L’humidité printanière suffit normalement pour se passer d’arrosages. Cependant en cas de sécheresse durant cette saison vous arroserez de temps en temps tant que le feuillage est vert.

Par contre si le printemps est pluvieux on prendra soin de déchausser les plants, c’est-à-dire que l’on va retirer un peu de terre autour du bulbe pour éviter qu’il ne pourrisse.

J’ai testé avec certaine réussite le paillis de paille qui empêche la mouche de l’oignon de parvenir au collet. Il faudrait confirmer dans le temps mais je suis optimiste. Il faut également penser à en rajouter au fil de la saison. Le choix de la paille est fait car elle relargue peu d’azote, ce que n’aime pas l’échalote.

On arrose pas les échalotes (et autres Alliacées) avec des extraits fermentés, qui attirent les mouches qui les parasitent.

Récolte :

Pour la récolte en vert, vous récoltez au fur et à mesure de vos besoins durant le printemps, on peut très bien consommer le feuillage en plus du bulbe.
Pour la récolte en sec on retire les bulbes de terre lorsque 2/3 du feuillage est sec. Bien entendu en pratique il est toujours difficile de s’en rendre compte au bon moment ! Quoiqu’il en soit c’est à ce stade d’arrachage que les bulbes se conserveront le mieux.
Par la suite, on compte une de deux semaines de séchage sur le terrain ou dans des caisses. Si de la pluie est prévue on mettra ces caisses à l’abri. Cette étape de séchage est également indispensable pour éviter la pourriture des bulbes.