Retour à : Monter un module d’éclairage

Nous avons vu précédemment le semis à chaud à l’intérieur (lieu) avec un semis en terrine (méthode). Le semis sous abri est un autre lieu qui va permettre de semer d’autres espèces potagères et aromates selon de multiples méthodes.

Il faut donc bien différencier le lieu de semis des méthodes de semis : effectivement plusieurs méthodes peuvent être employées dans un même lieu.

Par semis sous abri nous considérons donc différents lieux, nous avons :

  • La serre froide (en verre, polycarbonate ou les grandes serres tunnels)
  • Les petits tunnels : de forçage ou nantais, les rigides
  • Les châssis froids

Pourquoi semer sous abri ?

Tout comme le semis à l’intérieur à chaud le semis sous abri permet d’avancer la production de plants en leur offrant des conditions favorables de croissance. Un abri fait donc office de pépinière de jeunes plants. Les abris permettent ainsi de faire des semis hâtifs pour gagner en précocité.

Ils permettent aussi de cultiver des plantes très tôt dans la saison et ainsi fournir des récoltes primeurs, par exemple des radis, pommes de terre, laitues etc.

A l’automne, les abris permettent également de favoriser la levée des légumes d’hiver, comme la mâche, les chicorées, les épinards d’hiver.

Avec les semis sous abris nous sommes généralement moins limités par la place disponible que pour les semis à chaud à l’intérieur, nous pouvons donc semer davantage de plantes.

Les méthodes de semis sous abri

Les méthodes de semis utilisées dans les semis sous abri, se divisent en trois catégories :

  • Les semis en contenants (ou assimilés : mini-mottes)
  • Les semis en pépinière de pleine terre
  • Les semis de pleine terre

Les contenants peuvent être des caissettes, plaques alvéolées, godets, terrines, jardinières etc. Considérons également les mini-mottes dans cette catégorie. Ce sont tous des semis indirects, les plants produits seront rempotés dans des contenants plus grands ou, le plus souvent, seront plantés directement dans le potager.

En serre, il n’est pas nécessaire de cultiver à même le sol les semis en contenants, ce qui présente l’avantage de protéger nos jeunes plantes des limaces, escargots, vers blancs et campagnols.

Les semis en pépinière de pleine terre permettent de produire des plants qui seront repiqués ailleurs dans le potager. Nous y reviendrons.

Les semis de pleine terre ne bougent pas : les plantes sont semées et récoltées au même emplacement. Nous y reviendrons également.

A quelle période semer sous abri ?

Le semis sous abri se fait généralement à la sortie de l’hiver et au début du printemps ainsi qu’au début de l’automne. C’est-à-dire de février à mai et en septembre – octobre, voire début novembre.

Pour quelles espèces ?

En fin d’hiver et printemps, de nombreuses espèces sont concernées. Ci-dessous, la liste des plantes concernées.

En plantes potagères :

  • Artichaut
  • Aubergine (possible mais préférez le semis à chaud)
  • Betterave rouge
  • Blette
  • Cardon
  • Carotte
  • Céleri-branche et rave
  • Chicorée frisée et scarole
  • Chicorée sauvage
  • Chou brocoli
  • Chou cabus
  • Chou de Bruxelles
  • Chou-fleur
  • Chou-rave
  • Concombre et cornichon
  • Courge
  • Courgette
  • Cresson alénois
  • Épinard
  • Fenouil
  • Fraisier
  • Laitue de printemps
  • Mâche
  • Maïs doux
  • Melon
  • Navet
  • Oignon blanc
  • Pastèque
  • Physalis et tomatille (possible mais préférez le semis à chaud)
  • Poireau
  • Pois
  • Poivron et piment (possible mais préférez le semis à chaud)
  • Potimarron, potiron
  • Radis de tous les mois
  • Rhubarbe
  • Tétragone
  • Tomate (possible mais préférez le semis à chaud)

En plantes aromatiques :

  • Aneth
  • Basilic
  • Cerfeuil
  • Ciboule
  • Ciboulette
  • Coriandre
  • Estragon
  • Marjolaine
  • Mélisse
  • Menthe
  • Origan
  • Persil
  • Romarin
  • Sarriette
  • Sauge
  • Verveine

Rassurez-vous, vous trouverez à la fin de ce chapitre, un tableau récapitulatif à télécharger, avec les méthodes de semis, et les périodes pour chaque espèce. Poursuivons avec de la mise en pratique !

Poursuivre : Les semis en contenants et mini-mottes