1) Semis, repiquages et plantations

1.1) Semer à l’intérieur

Les plantes ci-dessous ont besoin de chaleur pour bien germer et grandir convenablement. De plus, la plupart de ces plantes sont gélives, les gelées peuvent leur être fatales. C’est pourquoi un semis au chaud à l’intérieur de votre habitation est recommandé.

Après le 15 mars, il est encore possible de faire les semis à chaud, on est même dans la bonne période, à partir du mois d’avril on commencera à être tard pour les faire.

Pour toutes ces plantes, le plus pratique est de semer dans des plaques alvéolées (plaques de semis), ou des terrines.

N’hésitez pas à consulter le module 4 de cette formation dans lequel j’explique tout sur les semis.

1.2) Repiquer les semis de février

Lorsque les plantules, semées en terrine le mois dernier (aubergine, piment, poivron, coqueret du Pérou, tomate), atteignent un stade de 2 à 4 feuilles vraies (voir photos ci-dessous), vous pouvez les repiquer en godets individuels.

Si vous avez semé en plaque de semis, vérifiez régulièrement l’état des mottes, ne laissez pas les racines tourner autour de la motte, rempotez dans des godets individuels si la plantation définitive n’est pas prévue rapidement.

Sélectionnez uniquement les plus beaux plants lors du repiquage.

Autrement dit, il est inutile de conserver les plants chétifs, filés ou mal formés.

1.3) Semer sous abri

Un semis sous abri se réalise sous serre, tunnel ou châssis. Pour en savoir plus voir cette page du module 4.

En mars, il est déjà possible de semer de nombreuses espèces potagères sous abri, notamment en serre. Certaines espèces sont semées en contenants, d’autres en pleine terre. Référez-vous au tableau récapitulatif des semis à télécharger à la fin de la partie 1 du module 4.

  • Artichaut
  • Betterave
  • Cardon
  • Carotte
  • Céleri-branche et rave
  • Chicorées frisées et scaroles
  • Chicorée sauvage
  • Chou Brocoli
  • Chou de Bruxelles
  • Chou-fleur
  • Chou pommé
  • Chou-rave
  • Coqueret du Pérou et tomatille
  • Courgette (fin du mois)
  • Épinard
  • Fenouil
  • Laitue
  • Mâche
  • Maïs doux
  • Navet
  • Oignon de conservation
  • Pastèque (fin du mois)
  • Persil
  • Radis de tous les mois
  • Roquette
  • Tétragone
  • Tomate (sous serre, bien protégée du froid)

1.4) Semer en place (sans abri)

Il est possible de semer les plantes suivantes en pleine terre et plein air. Veillez simplement à placer un filet de protection sur le semis de pois, effectivement les oiseaux sont assez friands de leurs jeunes pousses.

  • Engrais verts de printemps
  • Épinard
  • Fève
  • Panais
  • Pois
Une petite astuce (non indispensable) consiste à mettre à tremper les pois dans de l’eau durant une nuit avant leur semis. Leur levée sera plus rapide.

1.5) Planter

Mettre à germer les pommes de terre à la lumière pour obtenir des germes courts.

Mettez vos pommes de terre à germer dans des caissettes exposées au soleil. Penser à les rentrer la nuit si des gelées sont prévues

2) Les travaux au potager

Les semis en place et les plantations se font au potager ou en serre. Avant de pouvoir semer ou planter il est nécessaire de préparer les plates-bandes à recevoir les graines, bulbes ou plants. Voyons comment procéder.

Préparer une plate-bande de semis ou plantation

Je suis conscient que la préparation d’une plate-bande est un travail physique qui demande parfois une grande dépense d’énergie. Plus cette plate-bande est enherbée ou contient des adventices développées et plus sa préparation demande du temps et peut engendrer un certain découragement. L’âge, le sexe et l’expérience du jardinier, ainsi que la texture et la structure de la terre influent sur le temps de préparation d’une plate-bande.

Comment ne pas trop se fatiguer et préparer correctement une plate-bande ?

Au mois de mars, la terre vient de passer plusieurs mois sans avoir été travaillée. La première étape est donc de décompacter la terre de la plate-bande avec une grelinette. Cet outil préserve le dos et permet d’utiliser la force de levier pour aérer la terre. Le plus difficile reste encore de planter la grelinette dans certains sols bien affermis durant l’hiver. Prenez plutôt des petites tranches de terre afin de ne pas vous fatiguer inutilement, et selon vos capacités physiques.

Une fois la plate-bande ameublie, désherbez-la en veillant à retirer un maximum de racines des adventices. Si la terre fait de grosses mottes lourdes et difficilement cassables à la main, passez d’abord le croc pour les casser.

Une fois que la plate-bande est désherbée, passez le croc pour casser les grosses mottes. Si vous prévoyez un semis, il faudra préparer plus longtemps la plate-bande pour bien émietter les mottes. Dans le cadre d’une plantation, elles peuvent rester un peu plus grosses.

Je conseille également de terminer complétement le travail d’une plate-bande avant de passer à la suivante. C’est plus encourageant et vous pouvez ainsi semer ou planter sans attendre les plantes voulues.

Cas particulier : le fumier

En ce qui concerne l’épandage, le choix du fumier et de nombreux autres conseils je vous invite à lire cette page :

Les fumiers

Si vous avez suivi les conseils de cette fiche sur les fumiers, vous l’avez laissé en surface. Au cours des semaines, la matière humide et azotée a tendance à descendre dans le sol. Ce qui reste en surface est généralement de la matière sèche et carbonée.

Préparer un lit de semence avec ce reliquat de fumier n’est pas chose facile ! Greliner une plate-bande est simple, émietter les mottes avec le croc devient une affaire plus délicate…

Vous avez la possibilité d’écarter ce reliquat de fumier avec un râteau afin de préparer la plate-bande « classiquement », comme nous l’avons vu ci-dessus. Vous redisposerez éventuellement (selon la fin de la plate-bande) le reliquat de fumier après le cassage des mottes.

Une autre possibilité est d’enfouir superficiellement ce reliquat de fumier à l’aide du croc, mais oubliez alors la préparation fine du sol pour les semis. Pour les plantations c’est possible.

Arroser

Tous les semis sous abri en contenant, par bassinage (capillarité) et par pulvérisation légère. Les semis en place et en pépinière à arroser avec une pomme sur l’arrosoir, seulement si le sol est sec. Prenez l’habitude de soupeser vos terrines pour déterminer le bon moment pour arroser.

Sarcler et biner

Toutes les cultures déjà en place

Butter

Les fèves

Tuteurer

Les pois et les fèves si nécessaire

Récolter

chou-fleur
Récolte en Mars des premiers choux-fleurs plantés en Septembre dernier. Si les pommes sont apparentes pensez à les protéger du soleil en les recouvrant d’une feuille de chou que vous aurez cassé.